lundi 31 octobre 2011

!?!
























"Toute pensée est une forme d'écriture"
J'ai du entendre cela lors d'une conférence entre Pierre Faucheux influencé par Robert Massin pour une histoire de texte théâtralisé et Dada soulève tout.
Toute pensée est une forme d'écriture ..... une écriture mentale donc (?) toute pensée ? Je me le répète encore une fois ... Cela voudrait dire que chaque pensée pourrait être écrite, lisible, matérialisée ? Est ce que chaque pensée mérite-t-elle vraiment que l'on en garde une trace ? Est ce que chaque pensée a sa propre écriture ? Comment la comprendre alors ? Est-on obligé de penser pour proposer une forme d'écriture ?
Le dessin peut j'imagine être considéré comme une forme d'écriture, on en arrive à la pensée dessinée , le lien dessin/dessein incontestablement lié ... mais .... peut-on dessiner sans penser ? Toute "non" pensée pourrait être une forme d'écriture ? La pensée inconsciente prétexte à écrire ou écrire prétexte à penser inconsciemment ?
Le corps étant le prolongement de la pensée, chaque corps étant différent, chaque pensée prenant une forme d'écriture, on en arrive que chaque personne aurait sa propre écriture de sa propre pensée. Rentrer dans l'intimité de la pensée de quelqu'un d'autre sans en avoir la clé de lecture .... qu'est ce que cela provoque/apporte ? d'autres pensées ? le langage singulier d'une pensée peut-il être lu, déchiffré par une autre personne? J'y pense nous avons tout de même des codes communs, universels, des langages issus d'une même (mono)culture.
Une pensée consciente et inconsciente peuvent-elles être aussi compréhensible ? Chaque forme d'écriture est-elle porteuse de pensée ? Une pensée en amène une autre, puis une autre ...
Garder une trace, matérialiser une pensée, c'est un langage qui devient un processus peut-être tout aussi intéressant que la pensée elle même ou de la forme qu'elle prend. Dévoiler un processus peut apporter des clés de lecture ou enrichir la forme obtenue en lui donnant d'autres options; stimuler la curiosité des gens à comprendre un cheminement à partir d'indices.

Besoin de noter, gribouiller, raturer, pour ne pas oublier, se laisser aller de manière consciente ou inconsciente (à penser ?)
Comme les surréalistes apportaient de l'importance au fonctionnement réel de la pensée ...
Donner à voir ces formes brèves, ces essais, ces pensées écrites/dessinés, ces notes, ces riens essentiels, cet automatisme à répéter/accumuler ces formes d'écriture ...
cela peut-il les rendre plus vivant(e)s?

Je pense donc je suis (!?)

FAIRE EXISTER UN LANGAGE/UNE EMOTION/UNE PENSEE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire